• Mathilde Ziegler

Le Cadmium

Il est le second toxique respiré dans nos atmosphères pollués, après le plomb.

L'industrie métallurgique, des plaques d'accumulateurs, des peintures, plastiques, technologie photographique ou atomique font rejeter près de 83 tonnes de cadmium dans l'atmosphère chaque année (pour 200 000 tonnes pour le plomb !).


Un citadin subit quotidiennement un apport de 30 à 60mcg de ce métal toxique, de par l'air inhalé, la vaisselle en céramique ou en porcelaine (ne pas y laisser séjourner d'aliments acides !), auxquels s'ajoutent 14mcg pour le fumeur de 20 cigarettes par jour.

Un adulte de 50 ans d'âge en compte 30mg lentement accumulés.

Les "réservoirs" naturels sont les reins, le foie et les os. mais nos émonctoires excrètent très mal ce métal, d’où sa cumulation dangereuse.


La toxicité du cadmium :

- Il interfère avec le zinc, le cuivre et le cobalt, indispensables à d'innombrables fonctions vitales

- Il possède une action thioloprive (séquestre le soufre)

- Il inhibe les oxydations intra-cellulaires, notamment au foie et aux reins

- Il perturbe dangereusement le métabolisme du fer et la synthèse des globules rouges


Les conséquences, outre les symptômes de l'intoxication aiguë, sont un tableau clinique d'anorexie, de troubles articulaires, d'amaigrissement, de troubles dentaires et cutanés (sécheresse, pellicules).

Les protecteurs naturels contre le cadmium sont le zinc et le calcium.












1 vue

Quartier Plainpalais

Avenue Henri-Dunant 3

1205 Genève

Naturopathe

Nutritionniste

Réflexologue

Agréée ASCA

 +41(0)79 159 95 70

  • Facebook